Afin de compenser les émissions carboniques produites en 2019, le RAPPEL a procédé, ce jeudi 8 octobre 2020, à la plantation de 150 arbres à Magog et Waterloo en collaboration avec l’Association des Propriétaires des Villas de l’AnseLes Ami(e)s du Bassin Versant du lac Waterloo et la Ville de Waterloo. Comme le RAPPEL est une coopérative, cette activité vise à offrir à nos membres l’opportunité de faire partie de la solution.

«  Nous sommes très fiers d’avoir été retenus comme partenaire pour une plantation de 75 arbres, lors de cette première édition du programme du RAPPEL. C’est un programme simple à appliquer et aux effets importants notamment pour la qualité de l’eau du lac.  »

– Esther Déom, présidente de l’association Les Ami(e)s du Bassin Versant du lac Waterloo.

De gauche à droite : Esther Déom, présidente de l’association Les Ami(e)s du Bassin Versant du lac Waterloo, Jean-Claude Thibault, président du RAPPEL, Jean-Marie-Lachapelle, maire de la Ville de Waterloo, André Beaulieu, président de l’Association des Propriétaires des Villas de l’Anse. 

Tendre vers la carboneutralité

Soucieux de l’empreinte environnementale de l’organisation, le conseil d’administration du RAPPEL a adopté, en 2019, une résolution visant à compenser et réduire annuellement les émissions de carbone des opérations de la coopérative. Dans un contexte de crise climatique et d’appel à l’action, cette démarche s’imposait tout naturellement pour la firme d’experts-conseils en environnement.

Un des sites de la plantation, qui a reçu 25 arbrisseaux ainsi que la protection nécessaire pour assurer leur survie

Achat d’un véhicule hybride, concours entre employés, inclusion dans les offres de services d’un prix symbolique pour compenser les émissions associées à chaque projet : les mesures de réduction de CO2 définies par la coopérative sont variées et mobilisent autant les clients du RAPPEL que son équipe professionnelle. L’organisation est d’ailleurs très fière de souligner que, dans le cadre de ses démarches, elle a obtenu la deuxième place en Estrie au Défi sans auto solo en plus d’être finaliste au Programme GEST de la Fondation estrienne en environnement.

En plus d’oeuvrer déjà activement à la protection de la qualité de l’eau par la particularité de son expertise, le RAPPEL compte désormais être une figure de proue en ce qui a trait à la carboneutralité.

Comment avons-nous choisi les lieux de plantation?

Pour retenir un projet, il fallait que celui-ci :
  • soit en bande riveraine ou en plaine inondable
  • soit proposé par une association membre
  • puisse accueillir un minimum de 30 arbres
  • ne soit pas en terrain privé résidentiel
  • cadre avec l’échéancier de réalisation du RAPPEL.
De plus, il fallait que l’association fournisse les bénévoles lors de la plantation et qu’elle s’engage à superviser et entretenir la plantation durant trois ans.
 

Comment contribue le RAPPEL à la plantation?

Le RAPPEL coordonne la plantation, fourni les arbres, leur matériel de protection ainsi qu’un employé pour former et superviser les bénévoles. Cela représente plusieurs milliers de dollars.
 

Quelles sont les améliorations que nous souhaitons apporter à la démarche dans les futures années?

Préciser notre calcul en y ajoutant le déplacement des bénévoles lors de nos travaux, le déplacement de nos sous-traitants pour les travaux réalisés pour le RAPPEL et les émissions de nos petits moteurs (bateau, scies, pompes, etc.). Nous souhaitons aussi continuer la réflexion sur les possibilités de réduction.
 

Qu’est-ce que le Programme GEST?

Le Programme GEST, une initiative de la Fondation estrienne en environnement, est un concours destiné aux entreprises de moins de 100 employés et aux municipalités de la région des Cantons-de-l’Est pour soutenir des projets concrets de réduction des émissions de GES.

 

Qu’est-ce que le Défi sans auto solo?

Le Défi sans auto solo est une compétition amicale entre les entreprises et les institutions de toutes les régions de la province. Pour se démarquer, les organisations participantes encouragent leur personnel et leur communauté étudiante à réduire leurs déplacements en automobile en solo. Dans le cadre de l’édition 2020 (du 14 au 20 septembre), nous avons épargné 83,79 kg de CO2 équivalent.