La première édition du Colloque sur l’eau organisée par le RAPPEL a eu lieu les 6 et 7 mai derniers. L’évènement virtuel a pu rassembler plus de 110 acteurs de l’eau issus d’associations de riverains, d’organismes et de municipalités lors de deux avant-midis afin de traiter des enjeux qui les touchent.

Les participants ont pu en apprendre plus sur le contrôle de l’érosion, la gestion des eaux pluviales, la surveillance volontaire de l’état des lacs, les relations associations-municipalités, les plantes aquatiques envahissantes et les stations de lavage d’embarcations. Les conférences, données par des experts invités ainsi que des professionnels du RAPPEL, étaient suivies d’études de cas et de périodes de questions. L’évènement s’est conclu par deux panels d’experts portant respectivement sur les stations de lavage et le contrôle des plantes aquatiques envahissantes. Finalement, les participants ont eu la chance de discuter et de réseauter à la fin de chaque journée grâce à l’ouverture de salles de discussion libre. 

Journée du 6 mai:
Les enjeux touchant la qualité de l’eau 

La première journée a débuté avec une conférence portant sur les fondements de la protection des lacs, donnée par Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL, et Jean-Claude Thibault, président du RAPPEL. Par la suite, les participants devaient choisir l’une des deux salles virtuelles, qui abordaient des sujets différents.

D’un côté, la salle A a accueilli une conférence de Guillaume Miquelon, chargé de projets et géographe au RAPPEL, portant sur le contrôle de l’érosion dans la voirie et sur les chantiers. Ensuite, l’ingénieur et chargé de projets du RAPPEL, Patrice Leroux, a donné une conférence sur la gestion des eaux pluviales. Une étude de cas concrète a ensuite été présentée par le maire de la Ville de Waterloo, monsieur Jean-Marie Lachapelle, qui a présenté le projet de jardins intelligents mis en place par la Ville et Action lac Waterloo.

Pendant ce temps, dans la salle B, Élodie Basque, du Conseil régional de l’environnement des Laurentides, a présenté les bases du Réseau de surveillance volontaire des lacs. Un membre d’une association de riverains des Laurentides, monsieur Jacques Pigeon, a ensuite partagé l’expérience de son association depuis 2006 avec le programme. Finalement, les participants ont pu réfléchir concrètement à l’importance d’entretenir de bonnes relations entre associations et municipalités lors d’une conférence donnée par deux membres du CA du RAPPEL, Jean-François Guertin et Denis Lalumière, qui sont respectivement président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton et maire du la Municipalité de Stratford. Cette conférence a permis de mettre en lumière les 5 piliers d’une bonne relation entre ces deux instances et les questions que chacune doit se poser pour entretenir cette relation.

Journée du 7 mai:
Les espèces aquatiques envahissantes 

Pour commencer la deuxième journée du colloque, nous avons reçu Claude Lavoie, professeur titulaire à l’Université Laval et spécialiste québécois des plantes envahissantes. M. Lavoie a abordé, dans une conférence bien documentée et toute en nuances, les défis qui guettent les gestionnaires de l’eau et les associations de riverains pour les années à venir. Suite à une période de questions riches en réflexion, les participants ont pu choisir, encore une fois, une salle virtuelle selon leurs intérêts. 

Dans la salle A, Ève Courtois, biologiste et vulgarisatrice scientifique au RAPPEL, a mis la table avec une conférence portant sur l’implantation de stations de lavage d’embarcations. Celle-ci était complémentaire au tout nouveau Guide d’implantation de station de lavage du RAPPEL. Ensuite, deux cofondateurs d’Ozero Solutions, Olivier Haprin et Olivier Liberge, ont présenté leur projet novateur de stations de lavage permettant de décontaminer les parois internes des embarcations. 

Finalement, un panel d’experts des stations de lavage a permis d’approfondir la question. Les experts, issus du milieu municipal, d’organismes de bassin versant ou d’associations, ont brièvement présenté leur projet. Les participants ont ensuite pu poser leurs questions, qui ont donné lieu à des discussions fort enrichissantes.

Pendant ce temps, dans la salle B, nos deux experts du myriophylle à épis, Jean-François Martel et Jérémie Isabelle, ont donné une conférence portant sur la biologie et le contrôle de cette plante envahissante. Pour pousser le sujet plus loin, un panel d’experts a permis aux participants de poser leurs questions. Claude Lavoie ainsi que Bruno Courtemanche, chargé de projets à l’Université Bishop’s, ont participé à ce panel, qui a permis de couvrir plusieurs figures de cas. Les participants ont donc pu recevoir une information détaillée, nuancée et concrète concernant la lutte aux plantes aquatiques envahissantes.

L’équipe du RAPPEL tient à remercier les conférenciers ainsi que tous les participants pour avoir fait de cet évènement virtuel un rendez-vous dynamique et formateur. Au plaisir de se retrouver pour l’édition 2022!

Vous n’avez pas pu assister à l’évènement?

Ne vous inquiétez pas, nous avons tout enregistré pour vous:

  • 8 conférences
  • 4 études de cas
  • panels
  • toutes les périodes de questions!

 

 

Si vous souhaitez obtenir les enregistrements, vous n’avez qu’à devenir membre du RAPPEL (si ce n’est pas déjà fait) et l’ensemble des présentations et discussions vous seront ensuite accessibles au prix du billet du colloque (75$ pour les associations et 95$ pour les municipalités, organismes et particuliers).

Notez que les enregistrements seront disponibles dans les semaines à venir et que vous pourrez ensuite les diffuser à vos membres ou à vos employés.