COLLOQUE SUR L’EAU

– s’unir pour mieux protéger –

Merci d’avoir participé au colloque en si grand nombre! On se donne rendez-vous en 2022 pour la deuxième édition.

Le RAPPEL vous invite à la toute première édition du Colloque sur l’eau, un évènement virtuel qui aura lieu les 6 et 7 mai 2021 afin de rassembler les associations de protection des plans d’eau, les municipalités et autres acteurs de l’eau du Québec en leur offrant des formations pratiques pour les divers enjeux qu’ils rencontrent.

Découvrez des solutions concrètes aux problématiques touchant à la qualité de l’eau, aux espèces aquatiques exotiques envahissantes et aux relations association – municipalités, pour qu’ensemble nous puissions protéger nos lacs, cours d’eau et milieux humides de façon efficace.

6 mai 2021

Qualité de l’eau:
Des solutions concrètes pour détecter et prévenir la pollution par les sédiments et les nutriments

7 mai 2021

Envahisseurs:
De la prévention au contrôle des espèces aquatiques exotiques envahissantes

En ligne sur la plateforme Zoom

Programmation

L’évènement se tiendra en ligne sur la plateforme Zoom les 6 et 7 mai 2021 en avant-midi.

Il vous sera possible de changer de salle virtuelle au cours du colloque afin d’assister à la conférence de votre choix. Les membres du RAPPEL qui sont inscrits au colloque pourront également visionner les enregistrements des conférences après l’évènement.

Des périodes de questions seront prévues tout au long de la programmation. Les membres du RAPPEL pourront également adresser des questions écrites aux conférenciers après le colloque.

– Jeudi 6 mai 2021 –

8:45

Mot d’ouverture

9:00

Protection des lacs 101

par Jean-Claude Thibault, géomorphologue et président du RAPPEL ainsi que Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Détails

Description de la conférence

Les lacs et cours d’eau sont une richesse collective et culturelle sans pareille pour les Québécois. Pourtant, trop de plans d’eau dépérissent rapidement sous nos yeux. Quel est donc ce phénomène de vieillissement prématuré des lacs? Comment les activités humaines y contribuent? Et surtout: comment préserver la qualité de nos plans d’eau? Cette conférence répondra à ces questions en abordant les fondements de la protection des plans d’eau.

Jean-Claude Thibault, géomorphologue et président du RAPPEL

Jean-Claude Thibault œuvre dans le domaine de la protection des lacs depuis plus de 45 ans. Ancien directeur au CA de la FAPEL dans les années 1980, il participa comme président à la fondation du RAPPEL en 1997. Détenteur d’une maîtrise en géomorphologie de l’Université de Sherbrooke, M. Thibault apporte son expertise principalement en érosion des sols. Préoccupé par la nécessaire sensibilisation du public, il a participé à la réalisation de plusieurs outils didactiques.

Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau, Jean-François Martel cumule plus de 13 ans d’expérience en gestion de projets liés aux milieux naturels. Son cheminement professionnel lui a permis d’acquérir des connaissances multidisciplinaires essentielles à la compréhension des enjeux environnementaux reliés à la protection de la qualité de l’eau. Avec l’équipe du RAPPEL, il a supervisé différents projets qui concernent l’ensemble des sphères liées à la protection des milieux aquatiques.

Salle A

Salle B

9:45

Salle A

Gestion environnementale de la voirie et des chantiers

par Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Détails

Description de la conférence

L’érosion des sols fait partie des causes majeures de détérioration des plans d’eau. Dans cette conférence, vous apprendrez l’importance d’une bonne gestion environnementale de la voirie et des sites de construction afin de limiter l’érosion. Des techniques et recommandations concrètes y seront abordées afin que vous en sortiez outillé pour implanter des pratiques permettant de protéger les lacs, cours d’eau et milieux humides.

Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Géographe au RAPPEL depuis 2014, Guillaume Miquelon cumule plus de 12 ans d’expérience en caractérisation de cours d’eau et de bassins versants ainsi qu’en conception de projets de restauration du milieu naturel. Au cours de sa carrière, il a participé à la concrétisation de nombreux projets gouvernementaux, municipaux et privés de stabilisation de berge, d’aménagement et de restauration de cours d’eau, ainsi que d’aménagements de bassins de sédimentation et de rétention.

Salle B

Surveillance volontaire de l’état de santé des lacs

par Élodie Basque, chargée de projets au Conseil régional de l’environnement des Laurentides

Détails

Description de la conférence

Le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides) présentera les différents suivis qu’il est possible d’effectuer afin de surveiller l’état de santé des lacs. Plusieurs aspects seront abordés : utilité et objectifs des protocoles, étapes de leur réalisation, fréquences d’application et outils disponibles pour effectuer les tâches associées, notamment, afin de diriger les associations de lacs voulant s’engager dans une telle démarche.

Élodie Basque, chargée de projets au Conseil régional de l’environnement des Laurentides

Élodie Basque est titulaire d’un baccalauréat en biologie avec spécialisation écologie, biodiversité et évolution. Elle possède également, depuis 2019, une maîtrise en biologie quantitative et computationnelle de l’Université de Montréal. Ce programme lui a permis d’acquérir des aptitudes en gestion et analyse de données écologiques. La protection de l’environnement et de la biodiversité est ce qui lui tient le plus à cœur dans le domaine de l’écologie. Elle a travaillé comme agente de liaison durant deux étés avec le CRE Laurentides.

Détails

Description de la conférence

L’érosion des sols fait partie des causes majeures de détérioration des plans d’eau. Dans cette conférence, vous apprendrez l’importance d’une bonne gestion environnementale de la voirie et des sites de construction afin de limiter l’érosion. Des techniques et recommandations concrètes y seront abordées afin que vous en sortiez outillé pour implanter des pratiques permettant de protéger les lacs, cours d’eau et milieux humides.

Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Géographe au RAPPEL depuis 2014, Guillaume Miquelon cumule plus de 12 ans d’expérience en caractérisation de cours d’eau et de bassins versants ainsi qu’en conception de projets de restauration du milieu naturel. Au cours de sa carrière, il a participé à la concrétisation de nombreux projets gouvernementaux, municipaux et privés de stabilisation de berge, d’aménagement et de restauration de cours d’eau, ainsi que d’aménagements de bassins de sédimentation et de rétention.

Détails

Description de la conférence

Le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides) présentera les différents suivis qu’il est possible d’effectuer afin de surveiller l’état de santé des lacs. Plusieurs aspects seront abordés : utilité et objectifs des protocoles, étapes de leur réalisation, fréquences d’application et outils disponibles pour effectuer les tâches associées, notamment, afin de diriger les associations de lacs voulant s’engager dans une telle démarche.

Élodie Basque, chargée de projets au Conseil régional de l’environnement des Laurentides

Élodie Basque est titulaire d’un baccalauréat en biologie avec spécialisation écologie, biodiversité et évolution. Elle possède également, depuis 2019, une maîtrise en biologie quantitative et computationnelle de l’Université de Montréal. Ce programme lui a permis d’acquérir des aptitudes en gestion et analyse de données écologiques. La protection de l’environnement et de la biodiversité est ce qui lui tient le plus à cœur dans le domaine de l’écologie. Elle a travaillé comme agente de liaison durant deux étés avec le CRE Laurentides.

10:15

Salle A

Étude de cas:
Suivi expérimental des aménagements de fossés sur le territoire de la MRC Brome-Missisquoi 

par Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Détails

Description de la conférence

La MRC de Brome-Missisquoi, en raison de son climat, de la diversité de son territoire et de son dynamisme, constitue un laboratoire important pour développer de meilleures pratiques en adaptation aux changements climatiques.  Dans son secteur montagneux, plusieurs options ont été testées pour corriger l’érosion, ralentir le débit de l’eau et intercepter les sédiments avant leur rejet dans le réseau hydrographique.  

Le RAPPEL présentera donc le volet contrôle de l’érosion en milieu montagneux faisant partie du projet Démarche d’innovation sociale pour l’expérimentation d’infrastructures vertes dans les milieux agricole, montagneux et urbain de Brome-Missisquoi, rendu possible grâce au financement du Fond Vert via le programme Climat-Municipalité phase 2. 

Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Géographe au RAPPEL depuis 2014, Guillaume Miquelon cumule plus de 12 ans d’expérience en caractérisation de cours d’eau et de bassins versants ainsi qu’en conception de projets de restauration du milieu naturel. Au cours de sa carrière, il a participé à la concrétisation de nombreux projets gouvernementaux, municipaux et privés de stabilisation de berge, d’aménagement et de restauration de cours d’eau, ainsi que d’aménagements de bassins de sédimentation et de rétention.

Salle B

Étude de cas:
Le suivi de la qualité de l’eau par l’Association des résidents de Dunany 

par Jacques Pigeon, responsable des communications de l’Association des résidents de Dunany (ARD)

Détails

Description de la conférence

Un représentant de l’Association des résidents de Dunany (ARD) présentera ce que celle-ci effectue en termes de suivi de la qualité de l’eau pour les lacs Black, Boyd, Clair et Curran. Le recrutement de bénévoles et l’organisation entourant l’échantillonnage pour le suivi de la qualité de l’eau ainsi que la communication des résultats seront abordés.  

Détails

Description de la conférence

La MRC de Brome-Missisquoi, en raison de son climat, de la diversité de son territoire et de son dynamisme, constitue un laboratoire important pour développer de meilleures pratiques en adaptation aux changements climatiques.  Dans son secteur montagneux, plusieurs options ont été testées pour corriger l’érosion, ralentir le débit de l’eau et intercepter les sédiments avant leur rejet dans le réseau hydrographique.  

Le RAPPEL présentera donc le volet contrôle de l’érosion en milieu montagneux faisant partie du projet Démarche d’innovation sociale pour l’expérimentation d’infrastructures vertes dans les milieux agricole, montagneux et urbain de Brome-Missisquoi, rendu possible grâce au financement du Fond Vert via le programme Climat-Municipalité phase 2. 

Guillaume Miquelon, géographe chargé de projets au RAPPEL

Géographe au RAPPEL depuis 2014, Guillaume Miquelon cumule plus de 12 ans d’expérience en caractérisation de cours d’eau et de bassins versants ainsi qu’en conception de projets de restauration du milieu naturel. Au cours de sa carrière, il a participé à la concrétisation de nombreux projets gouvernementaux, municipaux et privés de stabilisation de berge, d’aménagement et de restauration de cours d’eau, ainsi que d’aménagements de bassins de sédimentation et de rétention.

Détails

Description de la conférence

Un représentant de l’Association des résidents de Dunany (ARD) présentera ce que celle-ci effectue en termes de suivi de la qualité de l’eau pour les lacs Black, Boyd, Clair et Curran. Le recrutement de bénévoles et l’organisation entourant l’échantillonnage pour le suivi de la qualité de l’eau ainsi que la communication des résultats seront abordés.  

10:45

Pause

Salle A

Salle B

11:00

Salle A

La gestion des eaux pluviales:
Pourquoi ne pas oser le changement?

par Patrice Leroux, ingénieur chargé de projets au RAPPEL

Détails

Description de la conférence

Dans un contexte de changement climatique, la gestion des eaux de pluie est devenue un enjeu majeur, de sorte que tout nouveau développement nécessite un plan de gestion de celles-ci. Toutefois, les développements réalisés avant 2010 sont source de casse-têtes pour les autorités locales qui voient leurs réseaux débordés plus fréquemment… Découvrez dans cette conférence comment la gestion des eaux pluviales doit être revue afin d’intégrer l’impact grandissant des changements climatiques pour protéger nos plans d’eau.

Patrice Leroux, ingénieur chargé de projets au RAPPEL

Patrice Leroux est ingénieur en environnement avec spécialisation en gestion des eaux et des bioressources depuis plus de 10 ans. Au cours de ces années, il a travaillé sur de nombreux projets de plans de gestion des eaux de ruissellement ainsi qu’à l’évaluation et à la réalisation de plans correcteurs sur des problématiques d’écoulement de surface. Fort de son approche en éco-ingénierie, il utilise l’ingénierie au service de l’environnement.

Salle B

La relation association-municipalités:
Stratégies pour une coopération efficace

par Denis Lalumière, maire de la Municipalité de Stratford et Jean-François Guertin, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton (REPLB)    

Détails

Description de la conférence

Entreprendre des projets visant à protéger son lac ne se fait pas en un claquement de doigts. Compter sur l’appui de la ou des municipalités de votre territoire s’avère un atout crucial pour mener à termes vos projets environnementaux. Lors de cette conférence, Denis Lalumière (maire) et Jean-François Guertin (président d’une association de résidents de lac) vous présenteront les deux côtés de la médaille afin de vous offrir des pistes concrètes pour bâtir et entretenir une saine relation association-municipalités.  

Denis Lalumière, maire de la Municipalité de Stratford

Titulaire d’une maîtrise en psychologie et d’un MBA de l’Université de Sherbrooke, Denis Lalumière a fait carrière dans le réseau de la santé et des services sociaux. En 2017, il a été élu maire de la municipalité de Stratford. En tant qu’élu, il agit comme président du Comité consultatif en environnement de la MRC du Granit et représente sa MRC au conseil d’administration du COGESAF. Il s’implique au sein de l’Association pour la protection du lac Elgin depuis plusieurs années, et siège au conseil d’administration du RAPPEL depuis 2017.

Jean-François Guertin, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton (REPLB)  
Jean-François Guertin est diplômé en commerce et marketing de l’Université d’Ottawa (B. Com.) et de l’Université de Sherbrooke (M. Sc.), et détient un Ph. D. en marketing de HEC Montréal. Aujourd’hui professeur titulaire à l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke, M. Guertin s’implique également dans la sphère communautaire. Il est, entres autres, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton inc. (REPLB) ainsi que membre du Conseil consultatif de l’eau (CCE) de la municipalité de Saint-Denis–de–Brompton. En 2018, il s’est joint au conseil d’administration du RAPPEL.

Détails

Description de la conférence

Dans un contexte de changement climatique, la gestion des eaux de pluie est devenue un enjeu majeur, de sorte que tout nouveau développement nécessite un plan de gestion de celles-ci. Toutefois, les développements réalisés avant 2010 sont source de casse-têtes pour les autorités locales qui voient leurs réseaux débordés plus fréquemment… Découvrez dans cette conférence comment la gestion des eaux pluviales doit être revue afin d’intégrer l’impact grandissant des changements climatiques pour protéger nos plans d’eau.

Patrice Leroux, ingénieur chargé de projets au RAPPEL

Patrice Leroux est ingénieur en environnement avec spécialisation en gestion des eaux et des bioressources depuis plus de 10 ans. Au cours de ces années, il a travaillé sur de nombreux projets de plans de gestion des eaux de ruissellement ainsi qu’à l’évaluation et à la réalisation de plans correcteurs sur des problématiques d’écoulement de surface. Fort de son approche en éco-ingénierie, il utilise l’ingénierie au service de l’environnement.

Détails

Description de la conférence

Entreprendre des projets visant à protéger son lac ne se fait pas en un claquement de doigts. Compter sur l’appui de la ou des municipalités de votre territoire s’avère un atout crucial pour mener à termes vos projets environnementaux. Lors de cette conférence, Denis Lalumière (maire) et Jean-François Guertin (président d’une association de résidents de lac) vous présenteront les deux côtés de la médaille afin de vous offrir des pistes concrètes pour bâtir et entretenir une saine relation association-municipalités.  

Denis Lalumière, maire de la Municipalité de Stratford

Titulaire d’une maîtrise en psychologie et d’un MBA de l’Université de Sherbrooke, Denis Lalumière a fait carrière dans le réseau de la santé et des services sociaux. En 2017, il a été élu maire de la municipalité de Stratford. En tant qu’élu, il agit comme président du Comité consultatif en environnement de la MRC du Granit et représente sa MRC au conseil d’administration du COGESAF. Il s’implique au sein de l’Association pour la protection du lac Elgin depuis plusieurs années, et siège au conseil d’administration du RAPPEL depuis 2017.

Jean-François Guertin, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton (REPLB)  
Jean-François Guertin est diplômé en commerce et marketing de l’Université d’Ottawa (B. Com.) et de l’Université de Sherbrooke (M. Sc.), et détient un Ph. D. en marketing de HEC Montréal. Aujourd’hui professeur titulaire à l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke, M. Guertin s’implique également dans la sphère communautaire. Il est, entres autres, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton inc. (REPLB) ainsi que membre du Conseil consultatif de l’eau (CCE) de la municipalité de Saint-Denis–de–Brompton. En 2018, il s’est joint au conseil d’administration du RAPPEL.

11:30

Salle A

Étude de cas:
Des jardins intelligents pour protéger le lac Waterloo

par Jean-Marie Lachapelle, maire de la Ville de Waterloo

Détails

Description de la conférence

Le maire de la Ville de Waterloo, M. Jean-Marie Lachapelle, présentera un bref historique et une description actuelle de l’audacieux projet de jardins de pluie mis sur pieds par l’association dédiée à la protection du lac Waterloo, Action Lac Waterloo, en collaboration avec la Ville.

Jean-Marie Lachapelle, maire de la Ville de Waterloo

M. Lachapelle connait bien Waterloo. Propriétaire d’un commerce de 1987 à 2001, il a fait ses débuts en politique municipale en 2005 en tant que conseiller municipal. Depuis 2017, c’est à titre de maire de la Ville de Waterloo qu’il contribue au rayonnement de sa municipalité.

Salle B

Suite:
La relation association-municipalités:
Stratégies pour une coopération efficace

par Denis Lalumière, maire de la Municipalité de Stratford et Jean-François Guertin, président du Regroupement écologie du Petit lac Brompton (REPLB)    

Détails

Description de la conférence

Le maire de la Ville de Waterloo, M. Jean-Marie Lachapelle, présentera un bref historique et une description actuelle de l’audacieux projet de jardins de pluie mis sur pieds par l’association dédiée à la protection du lac Waterloo, Action Lac Waterloo, en collaboration avec la Ville.

Jean-Marie Lachapelle, maire de la Ville de Waterloo

M. Lachapelle connait bien Waterloo. Propriétaire d’un commerce de 1987 à 2001, il a fait ses débuts en politique municipale en 2005 en tant que conseiller municipal. Depuis 2017, c’est à titre de maire de la Ville de Waterloo qu’il contribue au rayonnement de sa municipalité.

12:00

Mot de clôture

– Vendredi 7 mai 2021 –

8:45

Mot d’ouverture

9:00

Plantes aquatiques envahissantes Défis d’aujourd’hui et de demain

par Claude Lavoie, Ph.D., biologiste et professeur titulaire à l’Université Laval

Détails

Description de la conférence

Les plantes aquatiques sont souvent des envahisseurs redoutables et en matière de gestion, il est de loin préférable d’agir de manière préventive plutôt que curative (lutte). Au Québec, beaucoup d’efforts ont été investis ces dernières années dans la lutte à la châtaigne d’eau et au myriophylle à épis. Ces efforts ont parfois porté ses fruits, parfois pas. Beaucoup d’autres envahisseurs sont à nos portes, et le réchauffement du climat favorisera leur prolifération. C’est maintenant qu’il faut agir pour éviter qu’ils ne se disséminent. Mais doit-on pour autant faire une lutte tous azimuts? Un envahisseur aquatique est-il dans tous les cas un véritable problème environnemental, comme on le laisse souvent entendre? Petite revue des défis que les gestionnaires de l’environnement et les associations de riverains auront à relever ces prochaines années en matière de plantes aquatiques envahissantes.

Claude Lavoie, Ph.D., biologiste et professeur titulaire à l’Université Laval

Claude Lavoie dirige depuis 1996 un laboratoire qui consacre l’essentiel de ses recherches à l’étude de la dissémination et de l’impact des plantes envahissantes, et des moyens de lutte écoresponsables contre les envahisseurs les plus nuisibles. Ses travaux les plus récents portent sur les envahisseurs des milieux riverains et lacustres. Il est l’auteur de 50 plantes envahissantes : protéger la nature et l’agriculture (Les Publications du Québec, 2019).

Salle A

Salle B

10:05

Salle A

L’implantation de stations de lavage d’embarcations:
Prévenir l’envahissement

par Ève Courtois, biologiste et vulgarisatrice scientifique au RAPPEL

Détails

Description de la conférence

Le lavage d’embarcations est une méthode qui a fait ses preuves pour prévenir la propagation d’espèces aquatiques exotiques envahissantes (EAEE) dans les lacs et cours d’eau. Encore faut-il que les utilisateurs des plans d’eau l’appliquent… Cette conférence abordera les principaux aspects à considérer lors de la mise en place d’un projet de station de lavage afin de vous permettre de mettre en œuvre un projet efficace et adapté à votre réalité.

Ève Courtois, biologiste et vulgarisatrice scientifique au RAPPEL

Détenant une maîtrise en écologie, Ève Courtois s’est jointe au RAPPEL dans l’objectif de bonifier l’offre d’outils didactiques. Elle est l’auteure principale du tout nouveau Guide d’implantation de station de lavage. La conception de cet ouvrage lui a permis d’acquérir une connaissance approfondie des enjeux associés à l’implantation de stations de lavage et de l’importance de cette méthode de prévention

 

Salle B

Le myriophylle à épis:
Un envahisseur efficace et coriace 

par Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL et Jérémie Isabelle, biologiste chargé de projets au RAPPEL

Détails

Description de la conférence

Connaissez-vous le myriophylle à épis, cette plante dite « Zombie » ? Cette conférence vous en apprendra davantage sur la biologie et l’écologie de cette plante aquatique envahissante, les critères pour l’identifier, les raisons expliquant sa propagation si rapide et ses effets sur les milieux environnants. Également, différentes méthodes de contrôle permettant de lutter efficacement contre cette espèce coriace seront présentées. Que votre plan d’eau soit affecté par cette plante envahissante ou non, c’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau, Jean-François Martel cumule plus de 13 ans d’expérience en gestion de projets liés aux milieux naturels. Son cheminement professionnel lui a permis d’acquérir des connaissances multidisciplinaires essentielles à la compréhension des enjeux environnementaux reliés à la protection de la qualité de l’eau. Avec l’équipe du RAPPEL, il a supervisé différents projets qui concernent l’ensemble des sphères liées à la protection des milieux aquatiques.

Jérémie Isabelle, biologiste chargé de projets au RAPPEL

Jérémie Isabelle détient un baccalauréat en biologie, en plus d’une technique en bioécologie et de plusieurs années d’expérience d’inventaire de terrain et de rédaction de rapports scientifiques. Possédant une maîtrise en gestion de l’environnement, il assure la coordination et la supervision de l’ensemble des activités liées à la gestion des espèces exotiques envahissantes au RAPPEL, dont celle du myriophylle à épis.

Détails

Description de la conférence

Le lavage d’embarcations est une méthode qui a fait ses preuves pour prévenir la propagation d’espèces aquatiques exotiques envahissantes (EAEE) dans les lacs et cours d’eau. Encore faut-il que les utilisateurs des plans d’eau l’appliquent… Cette conférence abordera les principaux aspects à considérer lors de la mise en place d’un projet de station de lavage afin de vous permettre de mettre en œuvre un projet efficace et adapté à votre réalité.

Ève Courtois, biologiste et vulgarisatrice scientifique au RAPPEL

Détenant une maîtrise en écologie, Ève Courtois s’est jointe au RAPPEL dans l’objectif de bonifier l’offre d’outils didactiques. Elle est l’auteure principale du tout nouveau Guide d’implantation de station de lavage. La conception de cet ouvrage lui a permis d’acquérir une connaissance approfondie des enjeux associés à l’implantation de stations de lavage et de l’importance de cette méthode de prévention

 

Détails

Description de la conférence

Connaissez-vous le myriophylle à épis, cette plante dite « Zombie » ? Cette conférence vous en apprendra davantage sur la biologie et l’écologie de cette plante aquatique envahissante, les critères pour l’identifier, les raisons expliquant sa propagation si rapide et ses effets sur les milieux environnants. Également, différentes méthodes de contrôle permettant de lutter efficacement contre cette espèce coriace seront présentées. Que votre plan d’eau soit affecté par cette plante envahissante ou non, c’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau, Jean-François Martel cumule plus de 13 ans d’expérience en gestion de projets liés aux milieux naturels. Son cheminement professionnel lui a permis d’acquérir des connaissances multidisciplinaires essentielles à la compréhension des enjeux environnementaux reliés à la protection de la qualité de l’eau. Avec l’équipe du RAPPEL, il a supervisé différents projets qui concernent l’ensemble des sphères liées à la protection des milieux aquatiques.

Jérémie Isabelle, biologiste chargé de projets au RAPPEL

Jérémie Isabelle détient un baccalauréat en biologie, en plus d’une technique en bioécologie et de plusieurs années d’expérience d’inventaire de terrain et de rédaction de rapports scientifiques. Possédant une maîtrise en gestion de l’environnement, il assure la coordination et la supervision de l’ensemble des activités liées à la gestion des espèces exotiques envahissantes au RAPPEL, dont celle du myriophylle à épis.

10:35

Salle A

Étude de cas:
La station innovante d’Ozero Solutions

par Olivier Harpin et Olivier Liberge, cofondateurs d’Ozero Solutions

Détails

Description de la conférence

Cette présentation portera dans un premier temps sur l’enjeu de la décontamination de la tuyauterie interne pour la problématique des espèces aquatiques envahissantes, puis les cofondateurs d’Ozero Solutions présenteront leur innovation qui permet d’attaquer ce vecteur de propagation. Enfin, les deux conférenciers présenteront les différents systèmes qu’ils offrent ainsi que les prochaines étapes à venir dans ce projet.

Olivier Harpin et Olivier Liberge, cofondateurs d’Ozero Solutions

Olivier Harpin et Olivier Liberge ont tous deux suivi la formation en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke. Depuis leur graduation en décembre 2020, ils se consacrent à temps plein sur leur entreprise : Ozero Solutions. Leur responsabilité concerne plus particulièrement les relations clients. Depuis plus de 2 ans, ils acquièrent de l’expertise sur la problématique des espèces aquatiques envahissantes pour remédier à la situation à l’aide de leur station de lavage innovante.

Salle B

Suite:
Le myriophylle à épis:
Un envahisseur efficace et coriace 

par Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL et Jérémie Isabelle, biologiste chargé de projets au RAPPEL

10:50

Pause

Salle A

Salle B

11:00

Salle A

Panel d’experts:
Les stations de lavage d’embarcations

avec:

  • Carine Lachapelle, directrice du service d’urbanisme et d’environnement de la Ville de Rivière-Rouge
  • Peter Manning, maire de la Municipalité de Piopolis et Rémi Morin, coordonnateur à la gestion des cours d’eau, MRC du Granit
  • Olivier Harpin et Olivier Liberge, cofondateurs d’Ozero Solutions
  • Vincent Lemieux, Bleu Massawippi
  • Yves Grafteaux, directeur général de l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) 
Détails

Description de l’activité

Autour de la table virtuelle seront rassemblés différents acteurs qui ont implanté une station de lavage dans leur milieu. Après avoir brièvement présenté leur projet et son contexte de réalisation, ils seront invités à répondre à vos questions et à discuter des multiples aspects à considérer lors de la mise en oeuvre d’un tel projet.

Carine Lachapelle, directrice du service d’urbanisme et d’environnement de la Ville de Rivière-Rouge

Native de rivière-Rouge, Carine Lachapelle a complété un baccalauréat en urbanisme en 2001. Elle oeuvre dans le monde municipal depuis 20 ans, ayant occupé différents postes et fonctions dans la région des Laurentides.

Olivier Harpin et Olivier Liberge, cofondateurs d’Ozero Solutions

Olivier Harpin et Olivier Liberge ont tous deux suivi la formation en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke. Depuis leur graduation en décembre 2020, ils se consacrent à temps plein sur leur entreprise : Ozero Solutions. Leur responsabilité concerne plus particulièrement les relations clients. Depuis plus de 2 ans, ils acquièrent de l’expertise sur la problématique des espèces aquatiques envahissantes pour remédier à la situation à l’aide de leur station de lavage innovante.

Peter Manning, maire de la Municipalité de Piopolis, et Rémi Morin, coordonnateur à la gestion des cours d’eau, MRC du Granit

M. Mannign et M. Morin s’allieront pour vous parler du projet novateur qui est sur le point de voir le jour au lac Mégantic. À l’emploi de la MRC du Granit depuis 8 ans, M. Morin a acquis une bonne expérience en matière de sensibilisation et de contrôle des espèces exotiques envahissantes. Il est doté d’un baccalauréat en biologie et d’une maitrise en gestion de l’environnement, dont une spécialisation pour la gestion de l’eau.

Yves Grafteauxdirecteur général de l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) 

Diplômé à la maîtrise en biologie, Yves Grafteaux occupe le poste de directeur général de l’OBVT depuis avril 2020. Ses champs d’intérêts tournent autour de l’occupation du territoire en lien avec les écosystèmes aquatiques. Au quotidien, il vise à trouver, avec les acteurs de l’eau du territoire, le meilleur moyen de développer sa communauté en regard des principes de développement durable.

Salle B

Panel d’experts:
Contrôle des plantes aquatiques envahissantes

avec:

  • Bruno Courtemanche, chargé de cours à l’Université Bishop’s
  • Claude Lavoie, Ph.D., biologiste et professeur titulaire à l’Université Laval
  • Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL
Détails

Description de l’activité

Autour de la table virtuelle seront rassemblés des experts des plantes aquatiques envahissantes et de leur contrôle. Ils seront invités à répondre à vos questions et à discuter des différentes méthodes de contrôle disponibles.

Bruno Courtemanche, chargé de cours à l’Université Bishop’s 

Titulaire d’un baccalauréat en géomatique appliquée à l’environnement et d’une maîtrise en géographie physique de l’université de Sherbrooke, M. Courtemanche complète en 2021 son doctorat en télédétection de cette même institution. Concepteur de plusieurs instruments et plateformes pour l’étude de l’eau et de la neige depuis 2012, la liste de ses collaborateurs et clients inclut plusieurs universités canadiennes et américaines, Environnement Canada ainsi qu’une liste de compagnies privées. M. Courtemanche est impliqué dans l’étude et la lutte au myriophylle à épis depuis 2016. Son équipe, co-dirigée avec Mme Elisabeth Levac, réalise des recherches de pointe dans la caractérisation de l’impact du myriophylle dans les écosystèmes, les stratégies de luttes du myriophylle et la cartographie automatisée des herbiers aquatiques.   

Claude Lavoie, Ph.D., biologiste et professeur titulaire à l’Université Laval

Claude Lavoie dirige depuis 1996 un laboratoire qui consacre l’essentiel de ses recherches à l’étude de la dissémination et de l’impact des plantes envahissantes, et des moyens de lutte écoresponsables contre les envahisseurs les plus nuisibles. Ses travaux les plus récents portent sur les envahisseurs des milieux riverains et lacustres. Il est l’auteur de 50 plantes envahissantes : protéger la nature et l’agriculture (Les Publications du Québec, 2019).

Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau, Jean-François Martel cumule plus de 13 ans d’expérience en gestion de projets liés aux milieux naturels. Son cheminement professionnel lui a permis d’acquérir des connaissances multidisciplinaires essentielles à la compréhension des enjeux environnementaux reliés à la protection de la qualité de l’eau. Avec l’équipe du RAPPEL, il a supervisé différents projets qui concernent l’ensemble des sphères liées à la protection des milieux aquatiques.

Détails

Description de l’activité

Autour de la table virtuelle seront rassemblés différents acteurs qui ont implanté une station de lavage dans leur milieu. Après avoir brièvement présenté leur projet et son contexte de réalisation, ils seront invités à répondre à vos questions et à discuter des multiples aspects à considérer lors de la mise en oeuvre d’un tel projet.

Carine Lachapelle, directrice du service d’urbanisme et d’environnement de la Ville de Rivière-Rouge

Native de rivière-Rouge, Carine Lachapelle a complété un baccalauréat en urbanisme en 2001. Elle oeuvre dans le monde municipal depuis 20 ans, ayant occupé différents postes et fonctions dans la région des Laurentides.

Olivier Harpin et Olivier Liberge, cofondateurs d’Ozero Solutions

Olivier Harpin et Olivier Liberge ont tous deux suivi la formation en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke. Depuis leur graduation en décembre 2020, ils se consacrent à temps plein sur leur entreprise : Ozero Solutions. Leur responsabilité concerne plus particulièrement les relations clients. Depuis plus de 2 ans, ils acquièrent de l’expertise sur la problématique des espèces aquatiques envahissantes pour remédier à la situation à l’aide de leur station de lavage innovante.

Peter Manning, maire de la Municipalité de Piopolis, et Rémi Morin, coordonnateur à la gestion des cours d’eau, MRC du Granit

M. Mannign et M. Morin s’allieront pour vous parler du projet novateur qui est sur le point de voir le jour au lac Mégantic. À l’emploi de la MRC du Granit depuis 8 ans, M. Morin a acquis une bonne expérience en matière de sensibilisation et de contrôle des espèces exotiques envahissantes. Il est doté d’un baccalauréat en biologie et d’une maitrise en gestion de l’environnement, dont une spécialisation pour la gestion de l’eau.

Yves Grafteauxdirecteur général de l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) 

Diplômé à la maîtrise en biologie, Yves Grafteaux occupe le poste de directeur général de l’OBVT depuis avril 2020. Ses champs d’intérêts tournent autour de l’occupation du territoire en lien avec les écosystèmes aquatiques. Au quotidien, il vise à trouver, avec les acteurs de l’eau du territoire, le meilleur moyen de développer sa communauté en regard des principes de développement durable.

Détails

Description de l’activité

Autour de la table virtuelle seront rassemblés des experts des plantes aquatiques envahissantes et de leur contrôle. Ils seront invités à répondre à vos questions et à discuter des différentes méthodes de contrôle disponibles.

Bruno Courtemanche, chargé de cours à l’Université Bishop’s 

Titulaire d’un baccalauréat en géomatique appliquée à l’environnement et d’une maîtrise en géographie physique de l’université de Sherbrooke, M. Courtemanche complète en 2021 son doctorat en télédétection de cette même institution. Concepteur de plusieurs instruments et plateformes pour l’étude de l’eau et de la neige depuis 2012, la liste de ses collaborateurs et clients inclut plusieurs universités canadiennes et américaines, Environnement Canada ainsi qu’une liste de compagnies privées. M. Courtemanche est impliqué dans l’étude et la lutte au myriophylle à épis depuis 2016. Son équipe, co-dirigée avec Mme Elisabeth Levac, réalise des recherches de pointe dans la caractérisation de l’impact du myriophylle dans les écosystèmes, les stratégies de luttes du myriophylle et la cartographie automatisée des herbiers aquatiques.   

Claude Lavoie, Ph.D., biologiste et professeur titulaire à l’Université Laval

Claude Lavoie dirige depuis 1996 un laboratoire qui consacre l’essentiel de ses recherches à l’étude de la dissémination et de l’impact des plantes envahissantes, et des moyens de lutte écoresponsables contre les envahisseurs les plus nuisibles. Ses travaux les plus récents portent sur les envahisseurs des milieux riverains et lacustres. Il est l’auteur de 50 plantes envahissantes : protéger la nature et l’agriculture (Les Publications du Québec, 2019).

Jean-François Martel, directeur général du RAPPEL

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau, Jean-François Martel cumule plus de 13 ans d’expérience en gestion de projets liés aux milieux naturels. Son cheminement professionnel lui a permis d’acquérir des connaissances multidisciplinaires essentielles à la compréhension des enjeux environnementaux reliés à la protection de la qualité de l’eau. Avec l’équipe du RAPPEL, il a supervisé différents projets qui concernent l’ensemble des sphères liées à la protection des milieux aquatiques.

12:00

Mot de clôture

16:00

Assemblée générale annuelle du RAPPEL

* À noter que seuls les membres de la coopérative peuvent assister à cette assemblée, et ce, gratuitement. Les membres recevront l’invitation, le lien dirigeant vers l’évènement sur Zoom ainsi que la documentation nécessaire par courriel. Pour toute question concernant l’assemblée, contactez communications@rappel.qc.ca 

Tarification

* Par « Association », nous entendons tout regroupement citoyen voué à la protection d’un lac, cours d’eau ou milieu humide.

**  Taxes en sus.

Avantages membres

Par son modèle coopératif, le RAPPEL rassemble et forme ses membres afin de les aider à poursuivre leur mission de protection de l’eau. C’est pourquoi les membres de la coopérative bénéficient d’avantages supplémentaires.

Devenez membre du RAPPEL pour bénéficier de ces avantages lors de votre inscription au colloque:

  • Prix avantageux sur l’inscription au colloque
  • Accès au Guide d’implantation de station de lavage d’embarcations deux semaines avant la tenue du colloque
  • Accès aux enregistrements des conférences et panels à la fin du colloque, sur demande*
  • Accès aux questions et réponses des conférenciers après l’évènement**

* Accès aux enregistrements pour usage personnel ou pour diffusion au sein des organisations membres du RAPPEL qui se sont inscrites au colloque. La diffusion externe et en ligne est interdite sans le consentement du RAPPEL. Tous les enregistrements restent la propriété intégrale du RAPPEL, et tout autre usage doit être préalablement approuvé.

** Les membres auront la chance d’adresser des questions écrites aux conférenciers concernant leur présentation. Le RAPPEL se réserve toutefois un droit de regard quant aux questions qui seront posées, et écartera notamment les questions qui ont été répondues lors du colloque.

 

avec la participation de

dans le cadre du Fonds du Grand Mouvement