Les matières en suspension (MES) sont des particules solides de petite taille qui ont la possibilité de se maintenir un certain temps entre deux eaux. Ces matières peuvent changer la coloration et la turbidité de l’eau. 

Les trois types de MES

  • Particules minérales (argile, limon…) 
  • Débris organiques en décomposition 
  • Micro-organismes (phytoplancton, zooplancton, bactéries) 

Provenance des MES 

Les écosystèmes aquatiques contiennent naturellement une certaine quantité de MES. Cependant, l’érosion des sols mis à nu ainsi que certaines activités humaines qui prennent place dans le bassin versant augmentent grandement les apports de MES aux plans d’eau.

Un panache de sédiments

Pour en apprendre plus sur l’érosion, consultez notre fiche à cet effet!

Les impacts d’une augmentation des MES…

sur les organismes vivants:

  • Stresse les poissons par l’obstruction des branchies
  • Diminue de la visibilité, et restreint donc l’aptitude des poissons à trouver de la nourriture et à fuir les prédateurs 
  • Augmente l’envasement et détruit l’habitat des poissons 
  • Augmente la mortalité des œufs et alevins en compromettant leur développement 
  • Augmente la mortalité des organismes benthiques (insectes, mollusques, crustacés) 
  • Réduit l’abondance et la diversité des poissons, notamment chez les espèces exigeantes en oxygène 
  • Provoque une croissance excessive des plantes aquatiques 

sur les propriétés de l’eau: 

  • Augmente la coloration et la turbidité (opacité) de l’eau 
  • Empêche la pénétration de la lumière 
  • Augmente le transport de nutriments, d’éléments toxiques et de bactéries 
  • Augmente la température de l’eau puisque les MES absorbent l’énergie solaire 
  • Diminue l’oxygène dissous dans l’eau 

Analyser les matières en suspension

Où réaliser l’analyse?

1. Pour déterminer l’apport de MES provenant d’un tributaire vers le lac, il faut procéder à l’analyse à l’embouchure du tributaire

2. Pour quantifier l’apport de MES dû à une activité humaine,il faut réaliser l’analyse en amont et en aval d’une source potentielle de MES. 

Quand procéder?

  • Lors des crues printanières  
  • L’été en temps de pluie 
  • Juste après un événement polluant 

Interprétation des résultats

1. À l’embouchure du tributaire:

Si MES ≥ 5 mg/l 

Effet chronique potentiel sur la vie aquatique (à long terme) 

Érosion ou effluents problématiques dans le bassin versant 

Si MES ≤ 25 mg/l 

Toxicité aiguë appréhendée pour la vie aquatique (immédiate) 

2. En amont et en aval d’une source potentielle de MES:

 

Si MES en aval de l’activité > MES en amont de l’activité = Source de MES 

Solutions

Il importe de mettre en place différentes mesures de réduction des émissions pour chaque activité identifiée comme source de MES. 

La concentration de MES dans un tributaire varie rapidement lorsque les apports en particules de sol sont modifiés. C’est pourquoi : 

  • Il faut prélever les échantillons d’eau rapidement après un temps de pluie. 
  • Il est pertinent de suivre ce paramètre lorsqu’on veut évaluer l’impact de la mise en œuvre d’actions correctives dans le bassin versant. 

Le RAPPEL peut vous aider à dresser le portrait des différents paramètres physico-chimiques d’un lac ou d’un cours d’eau!
Consultez nos services pour plus de renseignements.