Le RAPPEL annonce la publication de son rapport d’analyse de vulnérabilité des lacs du Québec à la moule zébrée. Ce document, préparé grâce au soutien financier de Pêches et Océans Canada, analyse les concentrations en calcium de près de 700 lacs afin de brosser un portrait de leur vulnérabilité à une potentielle invasion par la moule zébrée, une espèce aquatique exotique envahissante (EEE) de plus en plus préoccupante.

Dans le cadre de la subvention octroyée par Pêches et Océans Canada via le Programme des espèces aquatiques envahissantes, le RAPPEL a interprété les données de 683 lacs participants au programme du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP). Le rapport présente le portrait des lacs du RSVL les plus vulnérables à une potentielle invasion de moules zébrées, en établissant un classement de ceux-ci en fonction de leurs concentrations en calcium.

Un rapport pour sensibiliser et agir

Cet ouvrage est déterminant, car en identifiant les lacs à risque qui présentent un niveau de calcium propice au développement des moules zébrées, il devient possible pour les acteurs des territoires concernés de mieux évaluer le degré d’urgence et le type de mesures de prévention à mettre en place afin de prévenir l’introduction de cette EEE dans les plans d’eau. De plus, le document permet de cerner des lacs à risque qui se situent dans des régions où la moule zébrée n’est pas encore présente.

Le RAPPEL tient à souligner que plusieurs facteurs, autres que le niveau de calcium, peuvent affecter la vulnérabilité d’un lac à l’infestation par les moules envahissantes. Par ailleurs, le document ne répertorie que des lacs, mais il faut savoir qu’il est également possible pour la moule zébrée de coloniser des rivières si ces dernières présentent des caractéristiques physiques et chimiques propices.

Prévention et surveillance sont de mise

Le RAPPEL réitère que l’introduction de la moule zébrée, et de bien d’autres espèces exotiques envahissantes, doit être prévenue à tout prix, peu importe le niveau de vulnérabilité d’un lac. En effet, même si un lac n’est pas propice à la prolifération de la moule, il peut tout de même représenter une source de contamination pour la région. C’est pourquoi le RAPPEL recommande aux gestionnaires de plans d’eau de mettre en place un programme général de prévention, de surveillance et de détection précoce des EEE, et de prioriser les lacs qui sont les plus vulnérables à certaines espèces.

Découvrez l'analyse de vulnérabilité

 

Vous êtes propriétaire d’un résidence au bord d’un plan d’eau? Vous pouvez contribuer à la surveillance de cette espèce envahissante dévastatrice! Télécharger notre dépliant pour apprendre les bonnes pratiques concernant la moule zébrée.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les démarches de prévention?

 

Le RAPPEL met de nombreux outils à votre disposition!